Piégeages des frelons asiatiques

Piégeage des frelons asiatiques

Text Resize

(A-/A+
)

Depuis 2004, date de son introduction sur le territoire français à la suite d’une importation de poteries chinoises, le frelon asiatique ne cesse de se développer (70% du territoire national est touché, 25% du Morbihan). En 2012, 63 nids ont été recensés dans le Morbihan. Les ruchers en sont les principales victimes (perturbations, stress).
La Préfecture du Morbihan organise une campagne de surveillance, de prévention et de lutte.
Le frelon asiatique est classé dans la liste des dangers sanitaires de 2ème catégorie pour l’abeille domestique qui constitue entre 50 à 80 % de la part protéinée du régime alimentaire du frelon Des actions sont ainsi entreprises pour surveiller le développement de l’espèce et localiser les foyers, capturer les fondatrices au printemps et à l’automne et détruire les nids identifiés.

Frelon asiatique, taille réelle: 3 cm
Frelon européen, taille réelle: 4 cm

 

Les agents du service technique ont construit des pièges à frelons asiatiques qui ont été installés dans des espaces publics communaux.Fiche de notationL’Association des Maires de France a demandé aux communes de désigner des référents frelons asiatiques. Pour Kervignac, les référents sont Elodie LE FLOCH, 1ère Adjointe au Maire et Thierry LE QUER, Agent technique aux espaces verts.
Les pièges seront retirés en mai et réinstallés en octobre.

Consultez une documentation sur le frelon asiatique

Exemple de piégeage
 

La présence du frelon asiatique progresse de manière exponentielle : plus de 20 000 nids recensés en Bretagne en 2016. Nous pouvons tous essayer de contenir cette progression en pratiquant au printemps un piégeage des fondatrices ou reines. La capture d'une seule fondatrice équivaut à un nid en moins, soit environ 1 500 frelons asiatiques. C'est donc le piégeage des reines qui est le plus important mais il doit être pratiqué de manière efficace et sélective :
• Installer le piège à proximité de massifs fleuris (camélias, pruniers...) ou d'emplacements de nids de l'année précédente.
• Limiter strictement le piégeage aux mois d'avril et de mai.
• Surveiller le piège : renouveler le breuvage tous les 10 jours, vider les cadavres sans nettoyer le piège afin de laisser œuvrer les phéromones...

Au printemps, la fondatrice débute seule la construction de son nid dans un lieu abrité (auvent, cabanon, abri de jardin...). Ce nid primaire ressemble à une petite sphère de 5 à 10 cm de diamètre. Il est important de repérer ces nids pour les détruire avant que la colonie ne migre vers un nid dit secondaire, le plus souvent à la cime d'un arbre ou dans une haie. La destruction du nid primaire doit se faire tôt le matin ou tard le soir afin d'éliminer la reine.

La commune fera remonter les chiffres du piégeage sur son territoire.
Merci donc de dénombrer les reines capturées et de communiquer ces chiffres en mairie avant le 10 juin en remettant une fiche de notation de piégeage