Carrefour Industriel du Porzo

Carrefour Industriel du Porzo

Text Resize

(A-/A+
)

Vingt-trois entreprises d’activités diverses se sont installées au Porzo.
Dès sa création, ses concepteurs ont fait le pari d’une zone d’activités  où la qualité de vie  s’allierait au fonctionnel.
Ainsi, le cadre environnemental a-t-il été privilégié : traitement paysager des abords et des séparations de parcelles, enfouissement des réseaux électriques et téléphoniques. Le classement Qualiparc est reconnu depuis 2011 : le caractère paysager a été renforcé avec l’intégration d’une voie piétonne et cyclable, l’implantation de bandes engazonnées, des arbres et des massifs. Une signalétique spécifique à l’entrée de la zone et des panneaux directionnels avec le nom des entreprises ont été mis en place. Cette zone d’activités est placée sous surveillance.

Le Carrefour Industriel du Porzo recouvre environ 30 hectares viabilisés.
Située au sein du bassin d’emplois lorientais de 200 000 habitants, cette zone d’activités se distingue par une ouverture sur tous les grands moyens de transport.

 

Emplacement stratégique idéal, le Porzo est placé au centre d’un des plus importants carrefours de voies d’accès au littoral de la Bretagne sud. À 15 km de Lorient, principal port de pêche et de commerce de Bretagne, le Carrefour Industriel du Porzo se trouve à la jonction des voies rapides : la RN 165 (A82)  entre Brest et Nantes et la RN 24 vers Rennes, Paris et le réseau des autoroutes européennes.
Les dessertes ferroviaires sont assurées par les lignes TGV à Lorient (15km) et Auray (30 km) et l’aéroport de Lorient-Lann Bihoué se situe à 20 km.
À 15 km, se déploie le port de commerce de Lorient avec son équipement portuaire de manutention, ses entrepôts frigorifiques et chantiers de construction navale.

L’environnement technologique du Carrefour Industriel du Porzo présente d’importants atouts.
À proximité de l’Université de Bretagne Sud – UBS – les industriels peuvent bénéficier des travaux des chercheurs et des scientifiques d’établissements tels que l’IRMA (Institut de Recherche pour l’Exploitation de la Mer, l’IFREMER (Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer), ID.MER (Institut Technique pour le Développement des Produits de la Mer), DCN (Direction des Constructions Navales), IUT et IUP.